logo-ab-vin Clos Maine - Gravereau


Grand Vin de Bordeaux




Stacks Image 3


IMG_0052

Stacks Image 4



Stacks Image 5


Stacks Image 6


Stacks Image 7

Stacks Image 8

Côtes de Bourg et Blaye Côtes de Bordeaux, deux appellations une même passion !


Le vignoble

La propriété de monsieur Benoît PAILLET est située à Saint Vivien de Blaye en Pays de Haute Gironde (33).
Son paysage est composé par l’
Estuaire dont elle est bordée avec les marais de Braud site protégé pour sa flore et sa faune. Le vignoble représente environ les trois quart du territoire de la Haute Gironde, deux appellations se le partage : Blaye Côtes de Bordeaux et Côtes de Bourg qui sont représentées par le Clos Mayne Gravereau.
L’
AOC Blaye Côtes de Bordeaux a été crée en 1938 avec les Premières Côtes de Blaye, représentée par le Château Gravereau Roturier.
Les
sols de notre vignoble sont argilo-calcaires et argilo-graveleuses, ce qui confère au vin sont goût.
Avec un
climat tempéré avec un ensoleillement de 240 jours par ans, les vignes arrivent avec une belle maturité pour la période de vendanges.
L’AOC Côtes de bourg a été fondée en 1936 pour les rouges et 1945 pour les blancs. Celles-ci se trouvent le long de la Dordogne et de l’estuaire de la Gironde le vignoble est bien souvent à flanc de coteaux. Les sols sont généralement argilo-calcaires ; le climat est doux avec un ensoleillement important et des précipitations moins importantes que sur Bordeaux due à l’estuaire qui permet une régulation dans les écarts de température. Et de ce fait confère au vin une belle rondeur qui est représentée par le Château par son vin Clos Maine Gravereau qui bénéficie de la certification Bio AB.
Bien que M Paillet utilise des
techniques d’agriculture raisonnée pour l’ensemble de son vignoble par conviction et par goût, il a choisit de mettre en avant la certification Agriculture Biologique AB uniquement pour son vin en appellation Côtes de Bourg.
La
famille PAILLET demeure et exploite depuis 10 générations (connues) qui ont successivement travaillé le domaine. Monsieur PAILLET Benoît exploite en son nom propre la propriété, composée de 30 hectares de bois, dont 7 de terrain neutre destiné à être planté en vignes et 40ha de vignes réparties en deux appellations :

27 hectares en Blaye Côtes de Bordeaux (sur le canton de Saint Savin, 22 ha répartis en deux parcelles sur la commune de Saint Vivien et 3 sur la commune de Saint Christoly), dont 4 hectares sont plantés en blanc,

15 hectares en Côtes de Bourg (sur le canton de Bourg, 4,5 ha sur la commune de Mombrier et 10,5 sur la commune de Teuillac).

Les bâtiments de l’exploitation jouxtent le chai et la maison d’habitation de monsieur PAILLET qui préfère fonctionner ainsi pour des raisons de réactivité.

Notre Histoire

La nouvelle génération est en marche puisque le fils de M Paillet a obtenu son Bac Pro Viticulture et continue sa formation pour marcher dans les traces de son père.

Car M
Benoît Paillet a obtenu un BTA viti-oeno en 1982, il devient alors l’aide familial sur l’exploitation gérée par son père. Celle-ci est à l’époque pour moitié plantée en blanc et l’autre en rouge.

En 1988 il devient fermier avec un bail à long terme sur une partie de l’entreprise familiale (8 hectares en Côtes de Bourg sur les communes de Mombrier et Teuillac).

En 1989 il s
’implique dans la vie de la commune en devenant conseillé municipal, a ce jour il est premier adjoint et délégué à la communauté de commune du canton de Saint Savin sur plusieurs postes, notamment au niveau du tourisme.

En
1996 il créé sous l’impulsion de sa mère, membre de l’association du Groupement Féminin de Vulgarisation Agricole, une halte camping-car gratuite. Un logo est créé, les haltes sont référencées aux offices du tourisme.

En 
1998 il acquière le vignoble d’un parent qui part à la retraite. Celui-ci demande à être totalement replanté, exclusivement planté en blanc et dont les plus jeunes avaient une trentaine d’années. La replantation a été réalisée sur plusieurs années, la fin de plantation étant pour cette année. Elle a demandé une restructuration des parcelles avec le voisinage et a permis la création d’un seul îlot.

En
1998 il convertit l’exploitation à l’agriculture biologique profitant du courant fort vers ce mode de culture. Le passage en agriculture biologique a été facile, monsieur PAILLET a toujours cultivé le vignoble comme son père, de manière raisonnée Pour les vignes le seul changement a été l’utilisation de produits phytosanitaires agréés agriculture biologique (AB). Le plus difficile a été l’acceptation par les pairs de ce passage en AB.

En 
2007 son père décède et il hérite de la globalité de l’exploitation.

En
2010 monsieur PAILLET fait l’acquisition de 10 hectares sur la commune de Saint Vivien, cet achat permet la création d’une parcelle de 17 hectares au siège de l’exploitation d’autant plus pertinente que le vignoble est lui aussi planté à deux mètres n’engendre pas de modifications ni du vignoble ni du matériel. Ces parcelles ont été acquises après les vendanges et donneront leur première récolte aux vendanges 2011. Une demande de mise en conversion en agriculture biologique est demandée, pour toute la durée de conversion (3 ans) Monsieur PAILLET devra apporter la preuve à l’organisme certificateur.

Lors des
replantations monsieur PAILLET replante en rouges. A ce jour il ne lui reste plus que 4 hectares de blanc.