logo-ab-vin Clos Maine - Gravereau


Halte Camping


Le clos maine Gravereau à Saint Vivien de Blaye vous accueille toute l'année avec le sourire pour votre halte camping car.
Nous avons le plaisir de vous proposer de déguster nos vins et de partager ainsi notre passion et notre savoir faire.

logo_sud_ouest

L'aire d'accueil du Clos Maine-Gravereau, au-dessus des champs et des vignes, est bien goudronnée. Bancs et tables attendent le pique-nique éventuel mais Benoît Paillet, le propriétaire des lieux, ne sait pas encore s'il aura des camping-caristes ce soir. « La nuit dernière, il y en a un qui est arrivé sur le coup de 23 heures et on s'est à peine salué ce matin avant qu'il reparte. C'est comme ça, maintenant. Même pas le temps de proposer une dégustation ».

Le viticulteur de Saint-Vivien-de-Blaye (Côtes de Blaye et Côtes de Bourg, en bio s'il vous plaît) sait de quoi il parle. Sa famille adhérait au Groupement de développement agricole féminin (GDAF) de Blaye qui a lancé cette formule d'aires de stationnement dans les vignes il y a une quinzaine d'années. Depuis, le GDAF compte plus de 20 viticulteurs prêts à accueillir les camping-cars sur leur propriété.

Dégustations comprises
L'accueil, en principe limité à une nuit, est gratuit mais les campeurs d'un soir repartent volontiers lestés de quelques bouteilles : « On propose visite des chais et dégustation et on met la propriété à disposition des invités avec un parcours fléché. C'est une solution pour augmenter notre clientèle beaucoup plus sympa que dans les salons », témoigne Nathalie Dezarnaud, qui s'est lancée dans l'aventure il y a cinq ans au domaine Maison de la Reine, à Saint-Mariens. Tellement sympa, même que, l'autre soir, à Cars, au château Le Rimensac, ils étaient 17 en comptant les hôtes du gîte autour de Monique Voyer, l'une des responsables du GDAF de Blaye. Sacrée soirée, qui pourra être suivie de deux jours sans personne.

Car le camping-cariste est volatil, c'est dans sa nature. Benoît Paillet ne sait toujours pas s'il en aura ce soir. D'autres fois, les échanges peuvent durer jusqu'à pas d'heure. Et bien sûr, le Clos Maine-Gravereau enrichit son fichier clients. Surtout auprès de Bretons, allez savoir pourquoi. Quoique. « La première année, ça devait être en 1995, je n'ai eu qu'un passage. Un Breton, d'ailleurs. On est restés amis. Mais depuis deux ans, on sent les effets de la crise. Beaucoup profitent juste de la gratuité », regrette le viticulteur.

Dans les villages
À Saint-Vivien, à force de voir passer des véhicules en route vers les vignes, on a eu une idée : offrir une aire de stationnement au village même. En ce samedi soir de chassé-croisé, il n'y a personne non plus sur le parking près du point d'eau. Mais les camping-cars sont nombreux sur les routes du canton. Pour cause : c'est toute la Communauté de communes, de Cavignac à Saugon, qui offre depuis quatre ans des possibilités de passer la nuit bien à l'abri, toujours gratuitement. Soit 30 emplacements pour 16 villages, et même des aires de services à Cubnezais, Saint-Savin et Saint-Christoly-de-Blaye pour faire la vidange.

À l'office de tourisme de Saint-Savin, Annabelle Gérard voit souvent passer des adeptes entre mars et octobre. Certains viennent remercier, tout émus. Pour une fois qu'ils ne sont ni parqués sur des no man's land roue à roue avec les voisins ni chassés par la maréchaussée en cas de stationnement sauvage… Baptisés « étapes liberté », les équipements proposés à Saint-Savin sont en effet uniques en Gironde et même ailleurs. Au point que la Communauté de communes reçoit fréquemment des collectivités locales qui cherchent à en faire autant. « En fait, c'est tout simple », explique Annabelle Gérard. « Comme nous sommes situés entre deux grands axes, l'autoroute A 10 et la nationale, l'idée de la CdC était d'inviter les voyageurs à dévier leur route. En échange, ils ont la sécurité. »

De plus en plus nombreux
Dans les villages, les étapes se trouvent soit en plein centre, au plus près des commerces s'il y en a, soit plus dans la nature, au bord du lac des Moulins-Blancs, par exemple, à Saint-Christoly-de-Blaye... quand l'espace n'est pas squatté par les voitures des vacanciers qui profitent de l'aire de loisirs. De toute façon, si un endroit est plein (les emplacements sont limités à un ou deux véhicules), le prochain n'est qu'à quelques kilomètres. La brochure éditée pour l'occasion (1) recense également les viticulteurs accueillants comme Nathalie Dezarnaud ou Benoît Paillet. Soit plus de 80 emplacements dans un canton plutôt rural, qui dit mieux ?

La comptabilité est impossible, les camping-caristes ne signalant pas forcément leur venue. Mais, à la CdC, on a pu constater qu'ils étaient de plus en plus nombreux. Certains reviennent régulièrement sur la route des vacances et vantent le système sur les forums spécialisés. Pas trop fort tout de même, des fois qu'il y ait foule.


Aire de services avec parking
Aire privée
Services


Nombre de places de stationnement : 5
Durée de stationnement autorisé : 7 jours
Stationnement nocturne : autorisé
Nombre de bornes : 1
Wifi : Non

Période d’ouverture


Horaire d'ouverture : 8 h 30 / 12 h 30 & 15 h / 20 h 30
Periode d'ouverture : 01.01 / 31.12



Tarif

Forfait service gratuit Dans le forfait Tarif si en sus du forfait Remarques
Electricité oui
Vidanges WC Portable oui
Vidanges eaux usées oui
Eau potable oui
Parking oui